Roger MURARO

Ancien étudiant d’Yvonne Loriod-Messiaen au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, Premier Prix du Concours Franz Liszt de Parme (Italie, 1981) et Grand Prix du Concours Tchaïkovski (Moscou, 1986), Roger Muraro est aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands interprètes de l’oeuvre d’Olivier Messaien qu’il a par ailleurs enregistrée.

En 1988, lorsque le pianiste donne à Paris les Vingt Regards sur l’Enfant-Jésus, le compositeur le félicite en ces termes : « Merci à Roger Muraro pour son intégrale absolument sublime de cette œuvre si difficile ! Avec toute mon admiration pour sa technique éblouissante, sa maîtrise, ses qualités sonores, son émotion, et j’oserai dire sa Foi !… ».
Ce sont ces qualités décrites par Olivier Messiaen qui permettent à Roger Muraro d’aborder avec une émouvante sincérité les auteurs dont l’œuvre réserve une grande part à l’imaginaire, au monde de l’enfance, de l’onirisme : Schumann, Mozart … et Ravel, dont il joue parfois l’intégrale de l’œuvre pour piano en concert.

La virtuosité qui émane de son jeu sur scène est totalement liée à la générosité de son discours musical. Quant à ses concerts dans le monde entier, ils sont salués par la critique, qui évoque un artiste pur, coloriste émouvant à la virtuosité impressionnante. En Février 2001 lui est décernée une « Victoire de la Musique Classique » dans la catégorie « Soliste instrumental ».

Si la musique de la fin du XIXe et du début du XXe siècle occupe une place prédominante de son répertoire, Roger Muraro n’en reste pas moins un interprète d’exception des grands compositeurs romantiques. Il a aussi conservé son attachement à la musique russe.

En concert le vendredi 9 octobre 2015 à 20h30

Afficher le programme

Prochains concerts

Les interprètes à la une

Les dernières photos

Nos partenaires